mardi 30 novembre 2010

Lueur



Dans un monde pétrifié

par la nostalgie du passé,

les traumas qui perdurent,

dans un monde vitrifié

d’attentes fossilisées

et de peurs du futur,


s’élève une lueur d’espoir .


C’est l’espoir du présent

irradiant le vivant.


mercredi 24 novembre 2010

Lotus



En Orient, la fleur de lotus est un symbole de pureté.

La plante plonge ses racines dans les eaux boueuses dont elle tire ses nutriments.

La fleur, quant à elle, flotte à la surface ; elle monte et descend avec les eaux sans que sa beauté soit jamais altérée ; elle reste immaculée.

Cette symbolique est utilisée depuis la nuit des temps pour inviter chacun à calquer sa vie sur celle de la fleur du lotus et ainsi,

« vivre dans ce monde, sans être de ce monde »,

s’épanouir en son cœur dans un monde mentalisé, raisonné, calculé;

écouter son ressenti dans un monde expliqué, justifié, rationalisé

puiser la clarté dans le brouillard du doute et de la confusion,

fructifier en paix au milieu des conflits et des guerres,

s’émerveiller de la beauté malgré des horreurs du monde,

s’épanouir en tant que soi dans le tourbillon des obligations, des responsabilités, des pressions;

rester intègre dans la rouille des mensonges et manipulations,

cultiver la compassion dans un monde de brutalité

naviguer avec conscience sur un océan d’inconscience,

savourer la réalité dans une forêt d’illusions et de rêves...


Mais si l’invitation est réitérée depuis des temps immémoriaux, nous n’avons, nous, que les quelques années de notre existence pour l’honorer.

Savons-nous comment nous y prendre ?


Méditant sur une fleur de lotus, Patan- Népal

lundi 1 novembre 2010

Quand l'automne m'étonne...





Il y a longtemps
fut mon printemps:
du bon temps,
insouciant.
C’était avant.

Mon été
a été;
c’est du passé,
bien passé,
sans rien de cassé.

Mon automne
n’est ni monotone,
ni ne plafonne,
mais il cartonne
et ça m’étonne !

Pourvu que ça dure,
car mon futur
va droit dans le mur,
rien n’est plus sûr!
L’hiver est dur !








Mais tout au long
de mes saisons,
bien plus profond
que mes raisons,
tout au fond,

Une respiration,
une passion,
une sensation,
une vibration...
Là, est ma maison.