mardi 30 novembre 2010

Lueur



Dans un monde pétrifié

par la nostalgie du passé,

les traumas qui perdurent,

dans un monde vitrifié

d’attentes fossilisées

et de peurs du futur,


s’élève une lueur d’espoir .


C’est l’espoir du présent

irradiant le vivant.


mercredi 24 novembre 2010

Lotus



En Orient, la fleur de lotus est un symbole de pureté.

La plante plonge ses racines dans les eaux boueuses dont elle tire ses nutriments.

La fleur, quant à elle, flotte à la surface ; elle monte et descend avec les eaux sans que sa beauté soit jamais altérée ; elle reste immaculée.

Cette symbolique est utilisée depuis la nuit des temps pour inviter chacun à calquer sa vie sur celle de la fleur du lotus et ainsi,

« vivre dans ce monde, sans être de ce monde »,

s’épanouir en son cœur dans un monde mentalisé, raisonné, calculé;

écouter son ressenti dans un monde expliqué, justifié, rationalisé

puiser la clarté dans le brouillard du doute et de la confusion,

fructifier en paix au milieu des conflits et des guerres,

s’émerveiller de la beauté malgré des horreurs du monde,

s’épanouir en tant que soi dans le tourbillon des obligations, des responsabilités, des pressions;

rester intègre dans la rouille des mensonges et manipulations,

cultiver la compassion dans un monde de brutalité

naviguer avec conscience sur un océan d’inconscience,

savourer la réalité dans une forêt d’illusions et de rêves...


Mais si l’invitation est réitérée depuis des temps immémoriaux, nous n’avons, nous, que les quelques années de notre existence pour l’honorer.

Savons-nous comment nous y prendre ?


Méditant sur une fleur de lotus, Patan- Népal

lundi 1 novembre 2010

Quand l'automne m'étonne...





Il y a longtemps
fut mon printemps:
du bon temps,
insouciant.
C’était avant.

Mon été
a été;
c’est du passé,
bien passé,
sans rien de cassé.

Mon automne
n’est ni monotone,
ni ne plafonne,
mais il cartonne
et ça m’étonne !

Pourvu que ça dure,
car mon futur
va droit dans le mur,
rien n’est plus sûr!
L’hiver est dur !








Mais tout au long
de mes saisons,
bien plus profond
que mes raisons,
tout au fond,

Une respiration,
une passion,
une sensation,
une vibration...
Là, est ma maison.






lundi 6 septembre 2010

Coeur de pierre





Le divin a choisi le coeur de l'homme pour résider.
Aussi, même les coeurs de pierre contiennent-ils une infinie bonté et une beauté époustouflante.
Ils l'ont oublié, c'est tout...


dimanche 16 mai 2010

Quelques secondes de vie




“Après avoir dormi une centaine de milions de siècles, nous avons finallement ouvert les yeux sur une somptueuse planète, étincelante de couleur, abondante de vie. Dans quelques décennies, nous devrons fermer les yeux à nouveau.
N’est-ce pas une manière éclairée de passer notre brève période au soleil que de travailler à comprendre l’univers et la manière dont nous nous y sommes éveillés?”

Richard Dawkins



Le pouvoir de l'appréciation




"La prochaine fois que vous verrez un coucher de soleil, regardez-le et souvenez-vous : vous êtes en vie !
Vous existez !
Vous !
Vous.
La gratitude...Etre reconnaissant, non pour le coucher de soleil, mais pour ce souffle qui vous permet de voir ce coucher de soleil."

Prem Rawat

mercredi 28 avril 2010

Au fil de l’eau, au fil du temps



En amont, l’eau à venir,

Le temps-avenir

En aval, l’eau écoulée,

Le temps passé.

C’est ce que je vois

si je me crois immobile.

Mais qui passe ? et qui reste ?

Le temps n’a nulle part d’où venir,

Et nulle part où aller.

Il a tout son temps, éternellement.



Moi je passe, continûment.

D’où je viens, je n’en sais rien

Où je vais, je me demande bien.

Mais je passe, allègrement.



Je sais, je m’accroche pour ne pas bouger,

Je m’accroche au pont

Je m’accroche aux berges

Je m’enchaîne aux amis, aux amours

Je m’installe, je construis, j’achète,

Je monte des murs, des barrières,

Je m’accapare : ma maison, mon métier,

Mon pays, ma religion,

Ma voiture, ma femme, mes enfants,

ma chaise, ma maladie, mon chien…

C’est à moi, à moi, à moi…

Oui… A moi ! A l’aide ! je suffoque !



Non, je veux me laisser couler au fil du temps

Glisser au fil de l’eau

Sur la barque du présent.

Lâcher prise, lâcher crises

pour ne pas me sentir passer

Avec le temps qui passe

Et qui ne va nulle part.




Je suis un nomade,

Un touriste en vacances

Pour très peu de temps.

Alors apprécier, profiter,

Aimer, donner, recevoir,

Admirer, remercier,

C’est ce que je veux tisser

Avec le fil du temps,

Avec le fil de l’eau,

Jusqu'à l'océan...


samedi 6 mars 2010

Mon oeil!



Il y a ce que l'oeil voit,
ce que le cerveau perçoit,
interprète, nous fait croire
du matin au soir;

Il y a ce que nous voulons voir
ou bien ne pas voir,
ce que l'on projette
ou que l'on rejette

de nos attentes,
nos peurs latentes,
croyances, espoirs,
et nos humeurs noires...

Se fier sur ce que l'on peut voir,
nous amène à croire
mais pas à savoir.
C'est clair, on se fait avoir!

Alors, ou se cache la réalité
Dans ce monde illusoire?
Par delà les sens,
quelle en est l'essence?


Cliquer sur les images pour les agrandir...


Des études on montré que les enfants ne reconnaissent pas cette image "intime" car leur mémoire ne connaît pas encore de telles situations.
Ce que les enfants voient, ce sont 9 dauphins.
Les vois-tu aussi?


Parallèles ou pas, les lignes rouges horizontales?






Si tu vois des roues tourner, c'est le moment de consulter un psy!
Cliquer pour agrandir.



Comptes les points noirs!...

Au royaume de la bougeotte...



mercredi 3 février 2010

Ascension


image:http://www.himalayanglacier.com/

Dans l'ascension de l'humain vers son accomplissement,
le quand de base n'est autre
que l'instant présent.

samedi 2 janvier 2010